Pages

Livres

 

À paraître :

Primitive Communism Is Not What Is Used To Be

Brill (Historical Materialism book series, vol. 323) – 2024 – ISBN 978-90-04-53523-7

4e édition (anglophone) du Communisme primitif...

When was male domination established in human societies, and why did it take hold? How does humanity’s most remote past inform today’s feminist struggle? This new, updated edition of Primitive Communism Is Not What It Used to Be – available for the first time in English translation – represents a timely contribution to the debate, drawing on the accumulated knowledge of ethnology and archaeology. While noting the many outdated aspects of Morgan and Engels’ seminal work, this vast synthesis, guided by a rigorous materialist approach, renews Marxist analysis on a theme that is at once remote and pressingly topical.

 

L'Énigme du profit

La ville brûle – 2024 – 152 p. – 15 € – ISBN 978-2-36012-173-1

Édition remaniée et augmentée du premier essai du Profit déchiffré (2016)

Tout l’édifice de notre organisation économique repose sur un phénomène si commun, si ordinaire, que l’on se contente généralement de constater son existence sans prendre la peine de se demander comment elle s’explique. Ce phénomène si banal et, en même temps, si mystérieux, c’est le profit.
Qu’est-ce que le profit ? Par quoi, et surtout par qui, est-il créé ? Quels mécanismes régissent sa répartition, et comment contribuent-ils à obscurcir son origine ? Pour répondre à ces questions, il faut commencer par révéler la nature de cette quantité qui gouverne l’économie mondiale et, avec elle, l’existence de milliards d’individus.
C’est ce à quoi s’attache avec clarté cet ouvrage accessible et plus que jamais nécessaire.

Comptes-rendus :

 

Aux origines du genre

Co-dirigé avec Anne Augereau

PUF – La vie des idées - 2022 – 112 p. – 9,5 € – ISBN 978-2-13083-392-5

À la mémoire de Dominique Henry-Gambier,
qui voulait comprendre le passé et changer le présent

L’irruption, dans l’actualité occidentale des dernières années, du thème des violences faites aux femmes et, plus généralement, les multiples obstacles auxquels se heurte l’égalité des sexes, a stimulé l’intérêt pour l’histoire et la préhistoire des rapports de genre. Diverses productions, écrites ou télévisuelles, ont ainsi procédé à une relecture plus ou moins radicale des savoirs (ou des préjugés ?) sur ce thème, proposant généralement l’image d’une femme préhistorique active, libre et émancipée. Mais que sait-on réellement des rapports de genre dans la préhistoire des sociétés humaines ? Par quelles méthodes ces réalités sociales depuis longtemps disparues peuvent-elles être reconstituées ? Comment éviter de projeter des visions fantasmées sur le lointain passé ? Telles sont les questions auxquelles plusieurs spécialistes s’efforcent de répondre dans ce livre, qui revient notamment sur quelques célèbres découvertes archéologiques et sur les interprétations auxquelles elles ont donné lieu.

Comptes-rendus :

 

Le communisme primitif n'est plus ce qu'il était
(3e édition)

Smolny – 2022 [2009] – 368 p. – 16 € – ISBN 978-2-490793-08-2

Quand et pourquoi la domination masculine s’est-elle imposée ? La préhistoire des rapports de genre, étudiée en particulier par l’archéologie, suscite un intérêt croissant. Cette troisième édition du Communisme primitif n’est plus ce qu’il était, enrichie d’une préface inédite complétant le texte initial, vient donc à point nommé pour éclairer cette vaste question à la lumière des innombrables observations ethnologiques effectuées depuis deux siècles.
Tout en relevant les nombreux points dépassés des travaux fondateurs de Morgan et d’Engels, cette audacieuse synthèse, par sa rigoureuse approche matérialiste, renouvelle l’analyse marxiste sur un thème à la fois si lointain et d’une actualité si brûlante.

Comptes-rendus :

Voir aussi les comptes-rendus des éditions précédentes :

 

Justice et guerre en Australie aborigène

Smolny – 2021 – 351 p. – 16 € – ISBN 978-2-490793-05-1 – Préface de J.-P. Demoule

Version anglaise : Justice and Warfare in Aboriginal Australia

Lexington Books – 2020 – 290 p. – ISBN 978-1-7936-3231-9

Que peuvent nous apprendre les Aborigènes australiens sur la guerre au sein de sociétés sans richesses ? Telle est la question explorée ici à partir d’un examen minutieux des sources ethnographiques qui révèle l’ampleur et la violence de leurs conflits collectifs. Dépourvus de tout but économique ou politique, ces affrontements s’inscrivaient dans un fascinant système judiciaire dont les ressorts sont ici analysés pour la première fois. Le cas australien fournit une base précieuse pour l'étude du phénomène guerrier chez les autres chasseurs-cueilleurs, et questionne le supposé pacifisme de notre propre préhistoire.

Comptes-rendus (édition française) :

Comptes-rendus (édition anglaise) :

 

Le profit déchiffré

La ville brûle – 2016 – 224 p. – 15 € – ISBN 978-2-3601-2070-3

Déchiffrer le profit, c’est révéler la nature de cette quantité qui gouverne l’économie mondiale et, avec elle, l’existence de milliards d’individus. Qu’est-ce que le profit ? Par quoi, et surtout par qui, est-il créé ? Quels mécanismes régissent sa répartition, et comment contribuent-ils à obscurcir son origine ? C’est à ces questions que ce livre s’attache à répondre, en soulignant l’actualité brûlante des découvertes réalisées il y a 150 ans par celui qui a mis à nu les rouages cachés de la société capitaliste afin de la frapper au cœur : Karl Marx.

Comptes-rendus :

 

Conversation sur la naissance des inégalités

Agone – 2013 – 200 p. – 12 € – ISBN 978-2-7489-0181-8

Les inégalités n’ont pas toujours existé. Plus encore, leur apparition est loin d’avoir partout suivi le même chemin que celui emprunté par l’Europe et les Proche et Moyen-Orient, le plus souvent résumé par le modèle de la « révolution néolithique ». Montrant la volonté de la collection « Passé & Présent » d’élargir son champ chronologique (jusqu’aux périodes les plus anciennes) et au-delà de l’histoire proprement dite (ici, la « préhistoire » et l’ethnologie), cet ouvrage de vulgarisation insiste sur l’importance d’une approche universelle de l’évolution des sociétés dites « primitives ». S’appuyant sur les très nombreux exemples de sociétés étudiées par les ethnologues et les voyageurs alors qu’elles étaient encore vivantes, il montre le cas de sociétés durablement égalitaires ainsi que la variété des chemins empruntés vers l’inégalité.

Comptes-rendus :

Aucun commentaire