Pages

Une publication et une intervention

Depuis quelques semaines, le premier volume de l'année 2018 du Bulletin de la Société préhistorique française est paru qui inclut, pour ma plus grande fierté, un long article de ma main autour de la théorie dite « du surplus » sur la naissance des inégalités. C'est pour moi un texte important, mais qui n'épuise pas un sujet complexe, sur lequel je reviendrai sans l'ombre d'un doute. J'espère en tout cas que ce premier exposé suscitera la discussion et m'aidera à avancer, quitte à corriger ce qui doit l'être.
J'en profite pour annoncer que j'ai été convié à intervenir lors du prochain séminaire du LIED, à l'université Paris Diderot. Ce sera le mardi 15 mai à 14h, et je traiterai la question suivante :
« Les inégalités de richesse sont-elles nées du stockage ? »

La théorie de l'évolution sociale a traditionnellement associé l'apparition des inégalités de richesse à celle de l'agriculture, invoquant comme causalité principale la constitution de « surplus ». Depuis quelques décennies, cette perspective a été critiquée par divers chercheurs qui ont situé l'innovation décisive non plus dans l'agriculture en elle-même, mais dans le stockage. Après avoir évalué ces différents points de vue, on avancera une hypothèse alternative dans laquelle le stockage apparaît comme un sous-ensemble particulier, quoique très fréquent, des innovations productives ayant miné l'égalitarisme économique des formes sociales les plus anciennes.

Aucun commentaire

Bonjour
Pour éviter la pollution du blog par des robots, les commentaires sont désormais modérés (mais jamais censurés !)
Cordialement